Centre de médecine de la Clinique du Sport Cardiologie du sport Nos spécificités    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15e CONGRÈS NATIONAL DE CARDIOLOGIE DU SPORT : CŒUR ET SPORT

Bordeaux, centre de congrès de la cité mondiale. Les 6 et 7 novembre 2015.

 

SPÉCIFICITÉS DE L'UNITÉ CARDIOLOGIQUE DU CENTRE MÉDICAL DE LA CLINIQUE DU SPORT

ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE

Le test d'effort couplé à une analyse des échanges gazeux permet d'apprécier de façon simultanée le versant Santé (anomalies de coronaires, de rythme cardiaque, de tension artérielle à l'effort) et le versant Condition physique.
Particulièrement appréciable chez les coureurs d'endurance, les cyclistes et les triathlètes, le test permet de déterminer avec précision les zones d'entraînement où le sportif pourra travailler et améliorer ses capacités d'endurance, de vitesse ou de puissance.


RÉGLAGE PACE-MAKER ET SPORT

Les porteurs de pace-maker sont de plus en plus souvent demandeurs d'activité physique. En fonction du sport pratiqué, les réglages du boîtier de pace-maker demandent des évaluations spécifiques et des réglages particuliers pour autoriser une pratique adaptée et sans danger ; ce que ne permettent pas toujours les réglages "usine" de ces boîtiers.


BILAN DOULEURS MI A L'EFFORT



Certains sportifs présentent depuis des années des douleurs des jambes à l'effort, uni ou bi-latérales.

Malgré de nombreux examens d'imagerie (Échographie, Doppler, scanner, IRM) réalisés au repos, aucune cause n'a pu être individualisée.

Un interrogatoire spécifique et une analyse écho-Doppler à l'effort peuvent apporter dans un nombre de cas non négligeable des éléments de réponse significatifs.
Souvent couplé à une prise de pression intra-musculaire réalisée en Médecine du Sport, cet examen permet de poser régulièrement un diagnostic jusqu'alors méconnu ainsi qu’une prise en charge thérapeutique adéquate.


CARDIOPATHIES ET PRATIQUE SPORTIVE

Prévention primaire et prévention secondaire.

L'activité physique est bénéfique à plusieurs titres sur le plan Cardio-vasculaire : elle abaisse la fréquence cardiaque de base, abaisse les chiffres de tension artérielle, abaisse les taux de glycémie et de mauvais cholestérol (LDL), diminue le stress qui agresse les parois artérielles. Elle améliore l'index de masse grasse, augmente le bon cholestérol (HDL).

Très appréciable pour prévenir l'accident cardiaque, à la condition de la pratiquer plusieurs fois par semaine, l'activité physique est également précieuse pour les sujets ayant déjà constitué une complication de type accident coronarien ou infarctus du myocarde.

Mais certaines thérapeutiques (stents, médicaments) exigent des gestions particulières et évolutives de l'effort au fil du temps, déterminées et pilotées par le cardiologue.


ACCIDENTS CARDIO-VASCULAIRES ET SPORT



Si le sport est bénéfique pour le système Cardio-vasculaire, sa pratique nécessite cependant quelques précautions.

En effet, d'après 2 études publiées ces dernières années, on compte 1500 morts et 1300 infarctus non mortels chaque année en France à l'occasion de la pratique sportive.

Les hommes sont très majoritairement représentés (95%). Les moins de 35 ans représentent un tiers des victimes.
La prévention de ces accidents repose sur la réalisation à intervalle régulier d'un électrocardiogramme de repos (ECG) et sur le respect de certaines règles de bonne pratique (10 règles d'or) édictées par le Club des Cardiologues du Sport et relayées ces dernières années par le Comité National Sport Olympique Français, le Ministère des Sports et de nombreuses fédérations et ligues professionnelles.


RECOMMANDATIONS EUROPÉENNES

Dans le cadre de la prévention de la mort subite du sportif de moins de 35 ans, la Société Européenne de Cardiologie à émis en 2005, la recommandation suivante : tout licencié doit bénéficier tous les 2 ans à partir de l'âge de 12 ans d'un ECG de repos avant la délivrance de sa licence, et ce, jusqu'à l'âge de 35 ans.

RECOMMANDATIONS FRANCAISES

Dans le même esprit, la Société Française de Cardiologie a publié en 2009 la recommandation suivante : Tout licencié doit bénéficier tous les 3 ans à partir de l'âge de 12 ans d'un ECG de repos, et ce jusqu'à l'âge de 20 ans, puis tous les 5 ans entre l'âge de 20 et 35 ans.

 
 
 
     

Siège social CMCS
Centre de Médecine de la Clinique du Sport
2 rue Negrevergne - 33700 Mérignac
France